Cordélia Palm

Violoniste

Née à Tübingen en Allemagne, dans une famille de musiciens, Cordelia Palm a commencé à jouer du violon à l’âge de deux ans et le piano à l’âge de cinq ans. Son père, musicologue et chef d’orchestre, fut son premier professeur et la fit régulièrement jouer en soliste au violon et au piano dès l’âge de six ans, notamment lors des tournées de son orchestre de chambre en France, en Belgique et en Allemagne.

A treize ans, sur autorisation du Ministère de la culture du Land Baden Wurtemberg, elle entre à l’Ecole Supérieure de Musique de Karlsruhe dans la classe de Jörg-Wolfgang Jahn où elle obtient ses premiers prix et est nommée soliste de l’Orchestre Symphonique.

En 1975, suite au premier prix du concours BDI, elle participe à des enregistrements et des émissions de radio et de télévision à Francfort et Baden Baden. Ayant obtenu la bourse DAAD et la bourse de la Studienstiftung des Deutschen Volkes, elle poursuit ses études à la Julliard’s School de New York. En deux ans, elle effectue le cycle complet de musicologie. Elle travaille aussi à plein temps dans la classe du grand pédagogue du violon : Yvan Galamian.

En 1982, elle obtient la bourse de la Kunststiftung Baden-Württemberg. De retour en Europe, elle est engagée au poste de violon supersoliste à l’Orchestre Lyrique de Région Avignon Provence (OLRAP). Elle est par ailleurs sollicitée par l’Orchestre de l’Opéra de Marseille, par l’Orchestre National de Montpellier, par l’Orchestre de Cannes et l’Orchestre de Mulhouse, au poste de supersoliste.

Outre ces importantes activités, elle donne des concerts en Allemagne et en France, tant en soliste qu’en musique de chambre avec le Quatuor Palm puis le Quatuor Ceria (dont elle est membre fondateur), sonate violon harpe, spectacle de ballet avec J. Guiserix sur la Chaconne de J.S. Bach, ainsi que d’autres formations avec O. Charlier, P. Fontanarosa, B. Rigutto, J.C. Pennetier, J.C. Malgoire, J. Raynaut, J. L. Beaumadier… et enregistre des œuvres contemporaines avec l’ensemble Musicatreize en tant que violon solo sous la direction de R. Hayrabedian. Elle enseigne dans le cadre du stage de Pont-Saint-Esprit, aux côtés de O. Charlier et Y. Gitlis. Elle est remplaçante pour l’année 2003 du professeur de musique de chambre au CNR de Marseille, puis professeur de violon au conservatoire d’Orange de 2004 à 2007.

En 2007, elle donne une série de concerts en sonate avec Bruno Rigutto, et le double concerto de Brahms avec son ami violoncelliste Gary Hoffman à Avignon. En 2008, une nouvelle collaboration s’engage avec Vahan Mardirossian, pianiste et chef de grand talent. Lors des saisons 2009-2010 et 2010-2011, elle donne toujours avec son orchestre les Saisons de Vivaldi et Piazzolla à Avignon, en Région PACA, devant quatre mille spectateurs à l’Acropolis de Nice, et au Théâtre Antique de Vienne.

En 2011, elle donne le Triple Concerto de Beethoven à l’Opéra d’Avignon en compagnie de Gary Hoffman et Vahan Mardirossian, puis le concerto de Tchaïkosky au Théâtre Antique de Vienne en juin devant 4000 personnes. En mars 2012, en compagnie de Françoise Buffet-Arsenisevic, elle donne un concert de sonates de Beethoven et de Fauré au Musée Jacquemart-André à Paris, suivi d’une autre rencontre à la salle Gaveau en 2013. Pendant l’été 2012, elle poursuit une tournée de concerts avec l’ORAP, dans un programme composé des Airs Bohémiens de Sarasate et de la Légende de Wienawsky, ainsi qu’une série de concerts de musique de chambre dans le cadre des « Nuits de Carpentras et Saint-Didier ». Elle donne ensuite avec l’orchestre de Briansk (Russie), le concerto de Tchaïkovsky à Aubais (Gard). En concert de clôture de la saison symphonique 2013-2014 de l’ORAP, elle donne à l’Opéra d’Avignon, le 1er concerto de Saint-Saëns et le 5ème concerto de Vieuxtemps.

A l’automne 2015, elle donnera le concerto de Mendelssohn en tournée toujours avec l’ORAP, et la saison suivante le double concerto de Brahms avec Henri Demarquette au violoncelle, de nouveau à l’Opéra d’Avignon.

En janvier 2017 elle a retrouvé Henri Demarquette pour interpréter à nouveau le double concerto de Brahms.